National MannschaftLors de la coupe du Monde que nous avons vécue cet été, certains moqueurs aimaient dire que le Portugal avait Ronaldo, l’Argentine avait Messi et que l’Allemagne avait … une équipe ! Ces penseurs taquins savaient-ils que l’Allemagne avait aussi et surtout le contrôle de la Big Data ?

Les statistiques dans le foot, c’est sympa. On peut savoir quelle distance a courue Benzema, combien de passes a réalisées Neymar, combien d’épaules a mordues Suarez, combien de buts a mis Klose et on peut parler de tout cela pendant des soirées entières. Cependant, pour les staffs techniques des équipes, la data ne sert pas qu’à alimenter des conversations. Les données sont vraiment devenues le nerf de chaque bataille. Les préparations d’avant match et les fameuses séances vidéo sont de plus en plus complexes.

Cet été, la Nationalmannschaft a pu profiter d’une application de compilation des données qui pointait du doigt les défauts des adversaires (le jeu en contres de la France, la lenteur de la charnière centrale brésilienne…) et les marges de progression de l’équipe d’Allemagne. L’application était autant capable de traiter des données concernant le collectif que de montrer à chaque joueur un clip tactique spécifique sur son propre positionnement ou sur le joueur qu’il devait marquer.

Supporters français, consolons-nous : la rigueur défensive, la qualité des passes et les victoires de l’Allemagne ne sont pas seulement le fruit d’un collectif sans faille. L’équipe d’Allemagne avait la maîtrise des données version Deutsche Qualität*. En revanche, ils ne vont pas garder cet avantage ad vitam aeternam. Rendez-vous à l’Euro 2016, en France…

 

*Qualité allemande :)